Droits du salarié en télétravail : ce que vous devez savoir


Le télétravail est devenu une réalité incontournable pour de nombreux salariés, que ce soit par choix ou par nécessité en raison de la pandémie. Les droits des salariés en télétravail sont donc un sujet d’actualité majeur. Cet article propose un tour d’horizon complet et détaillé des droits qui s’appliquent aux salariés en télétravail.

Le cadre légal et réglementaire du télétravail

Le télétravail est défini et encadré par le Code du travail, notamment par les articles L1222-9 à L1222-11. Il s’agit d’une forme d’organisation du travail dans laquelle un salarié effectue son activité professionnelle hors des locaux de l’entreprise, de manière régulière et volontaire, en utilisant les technologies de l’information et de la communication (TIC).

L’accord entre l’employeur et le salarié sur le recours au télétravail peut être formalisé par un contrat de travail, un avenant au contrat ou encore par un accord collectif dans l’entreprise ou la branche professionnelle.

En outre, depuis la loi Travail du 8 août 2016, le Code du travail prévoit un « droit à la déconnexion » pour les salariés (article L2242-8). Ce droit vise à protéger les salariés contre les risques liés à l’hyperconnexion, en leur permettant de ne pas être sollicités en dehors de leurs horaires de travail.

Les conditions de mise en place du télétravail

Le télétravail peut être mis en place sur la base du volontariat et dans le cadre d’un accord mutuel entre le salarié et l’employeur. Il est important de noter que l’employeur ne peut pas imposer le télétravail sans l’accord du salarié, sauf en cas de circonstances exceptionnelles telles que la pandémie de Covid-19.

L’accord sur le recours au télétravail doit préciser les modalités d’organisation du travail, telles que les horaires, les jours et le lieu de travail, ainsi que les modalités de contrôle des horaires effectués par le salarié.

Enfin, il est essentiel que le salarié bénéficie d’un espace de travail adapté, respectant les normes d’hygiène et de sécurité. L’employeur doit notamment veiller à ce que le salarié dispose du matériel nécessaire pour effectuer son travail à distance (ordinateur, connexion internet, etc.).

Les droits et obligations des salariés en télétravail

Les salariés en télétravail bénéficient des mêmes droits et garanties que les salariés travaillant sur site, notamment en ce qui concerne la rémunération, la durée du travail, les congés, la formation professionnelle et la protection sociale.

En particulier, le salaire du télétravailleur doit être au moins égal à celui d’un salarié exerçant les mêmes fonctions sur site. De plus, les heures supplémentaires effectuées par le télétravailleur doivent être rémunérées ou compensées par des repos compensateurs, comme pour les salariés travaillant sur site.

Le télétravailleur a également droit à une prise en charge partielle ou totale des frais professionnels engendrés par le télétravail (frais de matériel, connexion internet, etc.), selon les modalités prévues par l’accord collectif ou le contrat de travail.

Enfin, l’employeur doit assurer le suivi et l’évaluation du travail réalisé en télétravail, notamment par des entretiens périodiques avec le salarié et des indicateurs de suivi de la charge de travail.

La santé et la sécurité au travail en télétravail

L’employeur est tenu d’assurer la santé et la sécurité des salariés en télétravail, conformément à son obligation générale de sécurité prévue par l’article L4121-1 du Code du travail. Cela implique notamment de veiller à ce que le lieu et les conditions de travail soient adaptés aux besoins du salarié et respectent les normes d’hygiène et de sécurité.

L’employeur doit également prendre en compte les risques psychosociaux liés au télétravail, tels que l’isolement, la surcharge de travail ou les difficultés à concilier vie professionnelle et vie personnelle. Il peut s’agir, par exemple, de proposer des formations spécifiques aux salariés en télétravail ou d’organiser des temps de rencontre et d’échange avec les collègues travaillant sur site.

En cas d’accident survenant pendant le temps de travail à domicile, le salarié en télétravail bénéficie de la protection contre les accidents du travail, à condition qu’il puisse prouver que l’accident est directement lié à son activité professionnelle.

Le retour au travail sur site après une période de télétravail

Le salarié en télétravail peut demander à revenir travailler sur site, selon les modalités prévues par l’accord collectif ou le contrat de travail. L’employeur doit examiner cette demande et y répondre dans un délai raisonnable.

En cas de refus du retour au travail sur site, l’employeur doit motiver sa décision et proposer une solution alternative. Le salarié peut également saisir le Conseil des prud’hommes en cas de litige concernant les conditions de son retour au travail sur site.

Les droits du salarié en télétravail sont donc nombreux et variés, allant de la rémunération aux conditions de travail, en passant par la santé et la sécurité. Il est essentiel pour les employeurs comme pour les salariés d’en avoir une connaissance précise afin d’assurer un cadre légal et équilibré pour cette forme d’organisation du travail de plus en plus répandue.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *